Ajoutée Franc Dubois 21 Juil, 2014
Pourquoi est ce que le flash est interdit dans certains musées? Est ce aussi le cas pour le flash d'un smartphone?
se connecter (ou s'inscrire) pour répondre.
2 Réponses
Ehma de Blane-Est

J'en avais déjà discuté avec des personnes concernées qui m'avaient certifié, à l'époque, que la durée d'exposition au flash était si courte, qu'elle n'était pas plus responsable des dégradations physique que l'éclairage utilisé pour mettre les oeuvres en valeur.

Il s'est avéré que la raison sous-jacente était plutôt que le musée ou la salle d'exposition, se réservait tout droit de reproduction de ou des oeuvres.

J'en avait également discuté avec un des guides des grottes de Han sur Lesse (en Belgique). La raison invoquée par certains exploitants de sites identiques, était les risques liés à la photosynthèse or le guide, scientifique en devenir, m'avait bien confirmé que la photosynthèse ne pouvait avoir lieu avec de simples coups de flash, même nombreux.

Est-ce donc un réel problème de conservation du matériel ou de la propriété intellectuelle ?

A vous de juger !

2 votes
 
Meilleure réponse
s
stéph06

Mis à part le confort des autres visiteurs et pour faire simple, la lumière d'une manière générale abîme les couleurs (voir la différence de teinte du papier peint qui est resté longtemps derrière une armoire par rapport à celui qui est face à une fenêtre).
Les flash répétés sur une peinture vont donc l'abimer.
Je ne vois pas pourquoi les flash des smartphones pourraient échapper à cette interdiction.

Les flash de smartphone étant constitués de LED, il me semble que celle-ci émettent encore plus d'UV et ce de manière continue qu'un flash classique. Hors ce sont justement les UV qui sont les plus actif (nos grand-mère mettaient les draps dans les jardins les nuits de pleine lune pour les blanchir).

1 vote
25 Juil, 2014
Oups! il faut se connecter (ou s'inscrire) pour pouvoir ajouter des commentaires.
What can we help you with? Ask us anything
contact us